dimanche 22 mars 2015

L'appel du coucou, Robert Galbraith

Couverture L'appel du coucou

Quand j'ai appris que J.K. Rowling avait écrit un roman policier sous le pseudonyme de Robert Galbraith, j'ai eu tout de suite eu envie de le lire, ayant bien aimé Une place à prendre et voulant découvrir son talent sur d'autres genres d'histoires. Pourtant, je ne l'ai lu que cette semaine et je suis très contente de l'avoir fait.




Une nuit d'hiver à Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Bristow, le frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau: ex-lieutenant dans l'armée, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue virtuose de l'internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en palaces pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.




Trois mois avant le début de l'histoire, Lula Landry, une mannequin très connue, se suicide en se jetant de son balcon. Mais le frère de la victime, John Bristow, ne croit pas du tout au suicide et engage le détective Cormoran Strike pour relancer l'enquête. Au même moment, Robin, une jeune femme nouvellement fiancée est envoyée en mission d'intérim auprès du détective en tant que secrétaire.


Je lis peu de romans policiers et j'ai vraiment beaucoup aimé celui-ci grâce à l'ambiance et au personnage principal, Cormoran Strike que j'ai aimé suivre. Alors qu'on lui propose cette enquête, il sort d'une rupture assez compliquée avec une femme que, même si on la voit peu, j'ai aimé détester. Il se retrouve donc sans autre domicile que son bureau de détective privé et avec peu de moyens alors qu'il à des gens à rembourser. Il est peu gêné par l'arrivée de Robin alors que sa vie est dans un tel état. Mais Robin est suffisamment professionnelle pour ne pas se montrer trop curieuse et respecter sa vie privée. Robin est très contente de travailler avec lui car elle a toujours nourri le rêve d’être un jour détective privée. Elle sera d'ailleurs d'un grand secours à Cormoran (mais elle n'est pas une virtuose de l'internet par contre ^^).

Dans ce roman, il n'y a quasiment pas d'action car Cormoran mène de nombreux interrogatoires. Donc il y a beaucoup plus de paroles, de questions, de réponses...et c'est ce que j'ai préféré car il faut retrouver toutes les pièces pour obtenir l'image de la vérité. J'ai aimé suivre ces interrogatoires, découvrir des indices dans ce que les suspects disaient

Je connais vraiment peu le monde de la mode et j'ai aimé en découvrir plus et en rencontrer les différents acteurs comme l'amie mannequin de Lula ou encore le styliste qui avait proposé un gros contrat à Lula. C'est un univers très particulier qui ne me plait pas beaucoup même si les gens qu'on y croise m'ont plus. Comme les personnages sont tous un peu complexes, il est difficile de les mettre d'office dans la case bons ou méchants. Ce qui est très bien. On rencontre aussi un réalisateur de films et sa femme, de nombreux avocats, des inspecteurs de police et des gens du commun.

J'ai une idée de la solution avant la fin mais ça ne m'a pas gêné car malgré tout, j'ai eu une grosse surprise dans la résolution, un truc auquel je ne m'attendais pas du tout. Et comme j'adore être surprise, cela m'a évidemment beaucoup plu.

Le style d'écriture est très agréable à lire et permet d'entrer très rapidement dans l'histoire. Dès le début, je n'avais pas envie d'arrêter ma lecture pour connaitre le fin mot de l'histoire. L'histoire est divisée en cinq parties en plus d'un prologue et d'un épilogue.


Cette lecture m'a été très agréable et j'espère pouvoir rapidement lire la suite, Le ver à soie, pour suivre une nouvelle enquête de Cormoran Strike.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire