vendredi 20 mars 2015

Divergente, tome 1, Veronica Roth


 Depuis la sortie de ce roman en 2011, je n'ai pas cessé d'en entendre parler par les blogueurs qui avaient adoré ce roman. Et cela s'est accentué à la sortie du film. Je n'avais jamais eu l'occasion de le lire et en fait, c'est l'affiche du deuxième film, m'ayant beaucoup plu, qui m'a poussé à le sortir de ma bibliothèque où il dormait depuis quelques mois.



Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. 
Elle est divergente. 
Ce secret peut la sauver...ou la tuer.




Le monde dans lequel vit Béatrice est divisé en cinq factions. Les érudits, les audacieux, les sincères, les altruistes et les fraternels. Tris et sa famille sont des altruistes. Ce qui veut dire qu'ils doivent vivre en pensant aux autres et pas à eux même. Ils portent des vêtements gris et font en sorte de ne pas se faire remarquer, ils vivent très simplement et évitent même de se regarder dans des miroirs. Pourtant Tris ne se sent pas vraiment altruiste car elle a parfois des pensées qu'elle juge égoïstes. Les altruistes sont la faction qui dirige car on les juge comme incorruptibles mais cela provoque des tensions avec les autres factions, notamment avec les érudits. Les altruistes s'occupent aussi des sans-factions. Chaque faction à un rôle bien déterminé dans la société.

Tous les ans, les adolescents ayant atteint l'âge de seize ans doivent passer un test d'aptitudes qui déterminera à laquelle des cinq factions ils sont destinés et ils pourront ensuite choisir leur faction définitive lors de la cérémonie du choix. Il est donc possible de quitter sa faction de naissance. Il faut alors ne plus s’inquiéter pour sa famille car la devise est "La faction avant les liens du sang". 

Mais pour Béatrice, tout ne se passe pas comme prévu car son test d'aptitude révèle qu'elle est divergente, c'est à dire que son test dit qu'elle pourrait appartenir à plusieurs factions, ce qui est apparemment un résultat très dangereux pour elle. Lors de la cérémonie du choix, elle décide de changer de faction dans laquelle elle doit réussir à s'y faire accepter au risque de finir sans faction. Ou pire.



J'ai adoré ce premier tome et j'ai hâte de me procurer la suite.

Tris (le prénom que se choisit Béatrice en changeant de faction) est un personnage très intéressant car elle doit cacher le fait qu'elle est divergente même si elle ne comprend pas encore vraiment que cette particularité est dangereuse. Elle est courageuse, altruiste (malgré ce qu'elle pense) et j'ai aimé la suivre et lire ses pensées. On suit son entrainement pour faire vraiment partie de sa nouvelle faction et on se rend bien compte que c'est très compliqué pour elle mais qu'elle fait de gros efforts. Mais elle est en compétition avec d'autres adolescents bien plus forts qu'elle. Mais elle apprend vite que sa divergence peut lui apporter des avantages...tant qu'on ne se rend pas compte de sa particularité. J'ai beaucoup aimé tous les passages se déroulant dans les paysages des peurs.

Quatre (c'est un garçon ^^) est une des personnes qui s'occupe de l'entrainement des nouvelles recrue de sa faction. J'avais lu tout un tas de commentaires très positifs sur ce jeune homme et j'avoue que je comprends tout à fait. Même s'il ne le montre pas au début, on voit bien qu'il s'intéresse à Tris et leur relation est très agréable à suivre. Quatre a un secret et il faut bien dire que ce n'est pas très compliqué de le deviner mais ça n'a absolument pas gêné ma lecture, loin de là. J'ai aimé l'explication sur pourquoi il s'appelle Quatre.

Je ne veux pas trop vous en révéler, mais la dernière partie du roman est vraiment passionnante et montre que certaines factions complotent depuis longtemps et c'est dans cette partie qu'il y a le plus d'action. On découvre un plan vraiment machiavélique et j'avoue que j'ai trouvé ça très ingénieux et horrible. C'est très différent du reste du roman et je pense que les deux autres tomes ressembleront plutôt à cela.

J'avoue que je me suis moins intéressé aux personnages secondaires comme les autres adolescents arrivant dans la même faction que Tris ou encore les parents de Tris et son frère Caleb, qui lui aussi change de faction, mais pas la même que sa sœur. Ou encore Eric, un jeune leader de la faction de Tris, qui n'est pas des plus sympathiques et qui m'a souvent beaucoup énervé et même plus. Je me suis plus intéressé aux amis de Tris qui sont Al, Will et surtout Christina. Et aussi Peter. Mais lui n'est pas du tout amical.

On entre très facilement dans ce roman car c'est Tris qui raconte l'histoire et le style d'écriture de Veronica Roth est plutôt fluide et très agréable à lire.


Si vous aimez la dystopie, vous aimerez sûrement le premier tome de cette série.


J'ai vu le film qui en a été adapté, juste après avoir fini le roman, et il est évident que j'ai clairement préféré le livre. Mais le film est plutôt bon et j'ai bien aimé les scènes d'action. En lisant le livre, je me disais qu'il devrait rendre très bien en film et c'est plutôt le cas même si je lui ai trouvé un problème de rythme, surtout au début. Le film adapté du deuxième tome vient de sortir au ciné mais je n'irais pas le voir, préférant lire le livre avant.




1 commentaire:

  1. Une excellente trilogie, j'ai adorée ! J'espère que la suite te plaira :)

    RépondreSupprimer